8 février 2007

Sur la peau, ou dans la peau ?..

61% d'entre elles pensent qu'il serait pire de perdre leur vêtement favori que de se priver de sexe un mois durant.

Une majorité monterait la barre à 15 mois d'abstinence contre des placards remplis de nouvelles fringues. 2% de fanatiques renonceraient même aux échanges rapprochés et autres siestes crapuleus
es pendant 3 ans !..

De qui s'agit-il ? De 1 000 Américaines entre 18 et 54 ans récemment sondées sur leur potentiel affectif et sensuel envers, respectivement, les hommes et les habits.

Les femmes, du moins les Américaines, préfèreraient donc les vêtements aux mecs.

Par ailleurs, 48% des sondées comptent plus sur leurs vêtements favoris que sur leur compagnon pour se sentir sexy, bien dans leur peau… Il est vrai qu'un haut affriolant ou un jean près du corps ne passe pas son temps à mater les beautés qui passent…

Le bonheur serait donc non dans le pré ni dans le lit conjugal ou passionnel, mais chez Calvin Klein et compagnie.

Je trouve ce sondage, je l'avoue, très alarmant. Je me sens, à mon tour, remis en cause, insécurisé, non désiré. Malheureusement, le niveau actuel de mon compte en banque ne me permet pas de foncer chez Hugo Boss, ou non, plutôt, Kenzo, pour soulager mes angoisses.

Femmes de France, pays du "toujours l'amour", de la séduction, de Jeanne Moreau, Brigitte Bardot, Emmanuelle Béart et autres Audrey Tatou, rassurez-moi, vous ne préférez pas Gap ou Zara à vos hommes chéris, tout de même ?.. Vous ne seriez pas du genre à anticiper les soldes un mois à l'avance, et à vous y précipiter, si possible, dès la première heure ?

Rassurez-moi !..


Source : Reuters – Sondage Unilever.
Photo : "9 1/2 Weeks", d'Adrian Lyne.


5 commentaires:

Anonyme a dit…

Tu crois vraiment qu'il faille s'inquiéter de ce type de sondages ??? Ne sont-ils pas à la sociologie ce que Voici est à la presse ? En tout cas, 1000 américaines ne représenteront jamais LES femmes, et comme LA FEMME n'existe pas plus que L'HOMME, ça nous laisse le champ libre pour croire encore un peu en nous, c'est à dire tous les autres, non ?

hitherto75 a dit…

Mon "inquiétude" était fortement teintée d'humour... Ceci dit, je pense qu'un sondage peut amplifier ou déformer une tendance, mais je doute qu'il puisse la créer de toutes pièces. Dans une société américaine tout à la fois puritaine, en alerte rouge sur le harcèlement sexuel et gorgée des mythes hollywoodiens, il n'est pas impossible que se produise un report de libido de l'être vers l'objet... Plus largement, nous évoluons dans une société consumériste, toujours plus orientée vers le virtuel et la satisfaction superficielle, immédiate. Dans ce cadre, certaines personnes ne s'orienteraient-elles pas vers la recherche d'alternatives consuméristes, aisées, au contact peau contre peau, et à la complexe relation qui va avec ?.. Vous avez une semaine pour rendre vos copies!

K. a dit…

Il vaut mieux ne se vêtir que d'une peau de bête ainsi ne pas avoir de
garde-robe et, rester animalement entièrement vivante: sur et sous la peau!

Stella a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
cristL a dit…

sans parler de CK ou Zara, ca peut etre un dechirement (tout est relatif) que de se séparer son vieux pull miteux quon traine depuis perpette. Mais avec lui pas de doute, no sexe à l'horizon, il les fait tous fuir ;).